ACCUEIL CONTACT TÉMOIGNAGES REMPLIR LE FORMULAIRE STATISTIQUES PRESSE/MÉDIAS LIENS

Image

Image

  Un outil unique et inédit pour les victimes.
Si ça match... Vous n'êtes plus seul.
 
Vous avez été abusé(e) ou harcelé(e) sexuellement, enfant ou adulte,
Vous voulez savoir si d'autres ont souffert du même agresseur pour pouvoir dialoguer.
Ce formulaire peut vous permettre de retrouver d'autres victimes en toute simplicité et en toute discrétion.

Image 
Image

Comment cela fonctionne-t-il ?

 
 
1- Signalement : Simplicité & anonymat
2 - Enregistrement : Confidentialité
3 - Match ! : Liberté

Aucune inscription, aucune obligation, pas de données personnelles. Vous remplissez anonymement en toute liberté les champs de votre choix sur le formulaire.
Vous pourrez le compléter, le modifier ou même le supprimer ultérieurement par un simple mail.
 

Le formulaire génère un signalement privé. Pour une confidentialité et une sécurité optimums, une seule personne en prend connaissance et le saisi dans une base de données sécurisée qui n'est pas en ligne.
 
Si cela "match", qu'un autre signalement semble correspondre au votre, vous serez prévenu et vous déciderez en toute liberté d'une éventuelle prise de contact.
__________________________________________________________________________________


Déjà plus de 1450 formulaires dans la base, 63 personnes ont reçu un match confirmé.
Votre agresseur est peut être déjà cité dans la base de données, un coabusé attend peut être de vous connaître. N'hésitez pas !
Jetez votre bouteille à la mer en cliquant sur l'image ci-dessous (ou ici)

Image
__________________________________________________________________________________
 

Pourquoi ?

 
Le but est de mettre en lien des victimes d'une même personne pour leur permettre de s'entraider en communiquant, d'agir librement ensemble si elles le désirent tout en préservant leurs vies privées. Je le constate pour chaque match, après la surprise et l'émotion, un contact entre coabusés peut vraiment être réconfortant et libérateur en ouvrant un dialogue unique. C'est la fin des doutes sur la réalité des faits, la fin de la crainte de ne pas être cru, la fin du déni des proches, la honte et la peur changent de camp pour s'installer enfin là où elle doivent être, chez l'agresseur.
Vous pouvez lancer gratuitement et anonymement une recherche en toute confidentialité, en effet nous n'avons pas besoin de votre identité pour pouvoir vous aider. Remplissez le formulaire "coabuse.fr", il sera saisi dans une base de données sécurisée hors ligne. Pour une sécurité et une confidentialité optimums, une seule personne en prendra connaissance. Vous pouvez écrire librement, il ne s'agit que d'un formulaire privé qui n'a aucune valeur légale.
En cas de match, avant toute chose il vous sera demandé à nouveau si vous voulez bien communiquer votre adresse mail à votre coabusé présumé, vous seul déciderez de contacter la personne ou non et des faits que vous voulez lui révéler.  Aucun champ n'est obligatoire sauf l'indispensable adresse mail qui permettra de vous contacter le cas échéant. Si vous ne le faites pas pour vous, vous pouvez aussi choisir de le faire pour aider les autres.
.

Comme tous, vous pensez être la seule victime de votre abuseur mais il y a 9 chances sur dix que vous ne le soyez pas !

Ce formulaire est une bouteille à la mer qui peut devenir un outil efficace pour identifier les auteurs d'infractions sexuelles, harcellement, abus ou viol, pour vous permettre d'engager une discussion salvatrice, et si vous le désirez, de vous regrouper pour déposer le cas échéant des plaintes au pénal en disposant d'informations précieuses pour la Justice. Communiquer avec des coabusés vous donnera une sérénité et une force que vous n'imaginez pas. Je suis l'un des lanceurs d'alerte qui a fait naitre en janvier 2016 à Lyon, suite à une rencontre entre coabusés, le grand débat national sur les abus sexuels au sein de l'église. J'ai créé un outil de recherche de coabusé autonome dont j'avais placé en mai 2016 le premier formulaire, que j'avais appelé match, sur une page du site de l'association "la parole libérée" dont j'étais le webmaster, avant de lancer coabuse.fr.
Sachez qu'actuellement 89 % des agressions sexuelles ne sont pas déclarées à la police. Compte tenu de l'importance de la récidive pour ce type d'infraction (90%) il peut être judicieux d'informer la justice pour protéger d'autres victimes potentielles, même si vous-même n'êtes plus dans les délais pour agir. Les plaintes  en matière d'infractions sexuelles sont souvent classées sans suite  par la justice faute de preuves quand il n'y a qu'une seule plainte,  alors que des poursuites pénales sont souvent engagées en cas de plaintes multiples. Vous connaissez certainement votre agresseur (83%) mais si ce n'est pas le cas, un simple signalement ici peut vous permettre de connaître enfin son identité. En cas de match, vous resterez totalement libre d'agir ou non avec votre coabusé, vous pourrez tout à fait vous contenter d'en parler ensemble.

_________________________________________________________________________________________________
Revue de Presse coabuse.fr
 
  Ne plus baisser la tête.
Franck Favre se bat pour libérer la parole des victimes sur coabuse.fr
    Dénonciation sur les réseaux sociaux, l'effet est bénéfique mais...
Le site coabuse.fr ne s'inscrit pas dans cette démarche de dénonciation.
Réflexions sur la dénonciation en haut et bas de page.
_________________________________________________________________________________________________
Affaire de Saint Étienne
  Les victimes présumées lancent donc un appel à témoins :
Elles invitent toute personne estimant avoir également été victime des agissements de Régis Peyrard à contacter les enquêteurs via la gendarmerie de Saint-Etienne, ou en se connectant sur le site coabuse.fr sur internet
 

 

 
Me Jean Sannier, avocat au barreau de Lyon et spécialiste du droit des victimes évoque la prescription dans les affaires de pédophilie : "Ce site internet coabuse.fr présente tout l'intérêt de la mise en relation d'un certain nombre de personnes qui se déclarent être victimes d'un même agresseur identifié" "Même face à une prescription, il faut déposer sa plainte"
 

 

ENQUETE Après plusieurs signalements et plaintes classées sans suite, l'homme d'Eglise sera jugé pour l'agression présumée d'une victime, la seule pour laquelle les faits ne sont pas prescrits…
Les premières personnes qui se sont confiées à 20 Minutes l'été dernier se sont rencontrées début 2017 grâce au site coabuses.fr, une plateforme mettant en relation les victimes d'un même prédateur.

 

 

St Etienne : enquête ouverte sur les abus sexuels du père Peyrard, aumônier à Montbrison.
C'est le travail effectué par un site internet lyonnais, "Coabuse.fr", qui permet de relancer la machine judiciaire des années plus tard. Cette plateforme permet à plusieurs victimes de se retrouver dans la description des abus sexuels commis par le père Peyrard Des éléments qui vont se recouper et donner du crédit à leurs témoignages.

 

  Affaire de pédophile dans la Loire : le procès du père Peyrard aura bien lieu cet automne.
Pendant longtemps les victimes, mises en relation par la plateforme coabuse.fr, ont pensé qu'un procès ne pourrait avoir lieu car la plupart des faits étaient prescrits.
 
  La gendarmerie réoriente une victime prescrite sur coabuse.fr :
« Je voulais déposer plainte à la gendarmerie, en tant que victime d'actes pédophiles. On m'a répondu qu'on ne prendrait pas ma plainte parce que c'était trop grave et que je devais me rapprocher du site coabuse.fr. »
 
  Pédophilie dans l'Église : trois cas révélés dans la Loire
Coabuse.fr, un site pour retrouver son agresseur
 
  Affaire de pédophilie dans la Loire - Des témoignages ont «matché» sur le site coabuse.fr
 
  Accusé de pédophilie, le prêtre reconnaît les faits
« Nous sommes un groupe de trois, qui a pu se constituer par le biais de cette plate-forme. Sans ce site, qui nous a permis de découvrir notre passé commun, nous n'aurions jamais pu faire cette démarche. »
 
  Coabuse.fr, le site lanceur d'alertes : « Dès que vous êtes deux, vous êtes écoutés»
 
  Le diocèse de Saint-Etienne touché par une affaire de pédophilie
Aujourd'hui quadragénaires, les trois hommes qui ont brisé le silence se sont rencontrés sur une plateforme de mise en contact de victimes d'abus sexuels, coabuse.fr. Ils espèrent que leur initiative sera suivie par d'autres.
 
  Le diocèse de Saint-Etienne fait état des abus présumés d'un prêtre dans les années 1980
Les victimes présumées de ce prêtre « charismatique, très apprécié par les familles », témoigne l'une d'entre elles dans 20 Minutes Lyon, se sont rencontrées sur une plate-forme en ligne de mise en contact de victimes d'abus sexuels Coabuse.fr
 
  Saint-Etienne: le diocèse révèle les abus présumés d'un prêtre
Les victimes présumées de ce prêtre se sont rencontrées sur une plateforme en ligne de mise en contact de victimes d'abus sexuels coabuse.fr
 
  Pédophilie dans l'Eglise : trois victimes présumées à Saint-Etienne
 
  Le diocèse de Saint-Étienne touché par une affaire de pédophilie
 
  Saint-Etienne : 30 ans après, le diocèse révèle les abus sexuels présumés d'un prêtre
 
  Prêtre pédophile à Saint-Etienne : Le point sur cette nouvelle affaire
 
  Pédophilie dans l'Eglise: «Une affaire Preynat bis» dans le diocèse de Saint-Etienne?
 
   
Témoignage de Jean François, une victime du père Peyrard
 
   
Second sujet RTL avec Jean François, "Une fois de plus la hyérarchie savait"
 
  Pédophilie: le diocèse de Saint-Étienne révèle les abus présumés d'un prêtre
_________________________________________________________________________________________________
Affaire de Nice
 
  nicematin.com : Deux coabusés passent à l'action après un match sur coabuse.fr
Une enquête de Christophe Cirone.
 
  Accusation de pédophilie, l'évêque de Nice s'est saisi de l'affaire.
C'est en témoignant sur coabuse.fr que Jean et Serge sont entrés en contact.
 
  Vidéo : Pédophilie dans le diocèse de Nice, deux victimes témoignent.
Jean et Serge ne se connaissaient pas. Ces deux Niçois d'origine habitent respectivement La Réunion et Toulon mais leurs témoignages qui datent de 50 ans ont "matché" sur coabuse.fr. (Une vidéo de Christophe Cirone.)
 
  L'affaire de Nice - L'article complet paru dans le journal version papier - Deux coabusés passent à l'action après un match sur coabuse.fr
Avec la réaction de Monseigneur Marceau, évêque de Nice
Une enquête de Christophe Cirone.
 

Après un match sur coabuse.fr,
Serge dénonce des faits de pédophilie subis dans une paroisse niçoise.
 
 
  L'évêque de Nice "demande pardon" pour des abus pédophiles reprochés à un abbé décédé
Les deux victimes, qui ne se connaissaient pas et ne fréquentaient pas la paroisse au même moment, ont été mis en relation par le site coabuse.fr
 
  L'évêché de Nice «demande pardon» après la révélation d'abus pédophiles
Deux anciens paroissiens, qui fréquentaient l'église niçoise Sainte-Thérèse de l'Enfant-Jésus dans les années 50 et 60 alors qu'ils étaient mineurs, ont été mis en relation par le site coabuse.fr après que leurs signalements ont « matché »
 
  varmatin.com : Les révèlations de deux coabusés après un match sur coabuse.fr
Ce Toulonnais d'adoption accuse un prêtre de pédophilie et le décrit comme "diabolique"
Une enquête de Christophe Cirone.
 
  Nice : Accusation de pédophilie plus de 50 ans après les faits.
Les deux hommes, qui ne se connaissaient pas et ne fréquentaient pas la paroisse au même moment, ont été mis en relation via le site coabuse.fr
_________________________________________________________________________________________________
Affaire d'Angers
 
  Janvier 2018 : Des nouvelles ! La justice avance !
Concernant cette première affaire rendue publique en 2016 suite à une rencontre "coabuse.fr" la justice avance ! Factuellement, l'intéressé vient d'être mis en examen pour viols et agressions sexuelles d'une patiente. Son cabinet a été perquisitionné et il lui est fait interdiction d'exercer. La présomption d'innocence reste la règle, mais les victimes présumées sont soulagées, grâce à leur courage il est mis hors d'état de nuire, une priorité. Cela va peut être sauver des vies...
 
 
Viol en milieu médical : deux femmes accusent un psychiatre sarthois
"Coabuse.fr" qui recoupe les témoignages et permet de retrouver les différentes victimes d’un même prédateur.
Nos deux témoins ont notamment utilisé le logiciel pour rechercher d’autres victimes de leur praticien.
 
 
Agressions sexuelles : Match (Coabuse.fr) le site qui libère la parole des victimes
Un outil innovant permettant la mise en relation de plusieurs victimes d'un même agresseur.
L'objectif : Sortir de l'isolement.
_________________________________________________________________________________________________
Divers
       
 
 

Livre (2017) : Eglise, la mécanique du silence
Auteurs : Daphné Gastaldi,  Mathieu Martinière & Mathieu Perisse.
Coabuse.fr, "Ce sont des signalements, comme autant de bouteilles jetées à la mer"
Achat du livre possible en cliquant ici

 
  Abus sexuels, les victimes d'un même agresseur se retrouvent sur "Match" (Coabuse.fr)
Aide aux victimes : En neuf mois, plus de 380 signalements faits sur le site.
 
  Pédophilie, abus sexuels : Unissez-vous ! Un site pour mettre en relation les victimes. (coabuse.fr)
 
 
Abus sexuels : La parole se libère lentement.
On parle pour la première fois du nouvel outil "Match" (coabuse.fr), pour aider à la recherche de coabusés.
 
 
Angers, soupçons de pédophilie.
Le logiciel Match (coabuse.fr) permet ensuite de recouper ces témoignage et de confondre les coupables. Ce formulaire garantit la confidentialité des témoignages.

__________________________________________________________________________________

Pour un contact ou une question, pour complèter, modifier ou supprimer un formulaire, n'hésitez pas, envoyez un mail :
webmaster@coabuse.fr

___________________________________________________________________________________ Conformément aux articles 39 et 40 de la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 modifiée, nous vous informons que vous disposez d'un droit d'accès et de rectification de vos données personnelles, sur simple demande adressée à Franck Favre : webmaster@coabuse.fr.
Tous droits réservés. Le site coabuse.fr est hébergé par OVH –  2 rue Kellermann – 59100 ROUBAIX – France
#meetoo

Image
Mentions légales - Conditions d'utilisation